Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le fonds de la Cuve - 1870 Guerre franco-prussienne ou guerre de 1870 , oppose, du 19 juillet 1870 au 29 janvier 1871 , la France et les États allemands coalisés sous l’égide de la Prusse . Livres . Maquettes et dioramas . Sorties diverses . Photos

prussien

IL Y A 151 ANS ...

ALLIS CHALMERS
IL Y A 151 ANS ...
IL Y A 151 ANS ...

Bonjour a toutes et tous [10 mai 1871 | il y a 151 ans] Le Traité de Francfort scelle (pour un temps) le sort de l’Alsace, de la Moselle, d’une partie de la Meurthe et des Vosges. Ces territoires sont dès lors rattachés au jeune empire allemand et séparés de la France par le liseré vert tracé de la main d’Otto von Bismarck dès octobre 1870. Le lourd tribut humain, géographique, économique et culturel que doit payer une France vaincue pose les jalons d’une volonté de revanche entretenue durant quelques décennies. Le Département de la Moselle a eu le privilège en 2021 de pouvoir exposer - in « La...

16 aout 1870 - Mars la Tour

ALLIS CHALMERS
16 aout 1870 - Mars la Tour
16 aout 1870 - Mars la Tour

Bataille de MARS LA TOUR La bataille de Mars-la-Tour (également appelée bataille de Rezonville ou bataille de Vionville) eut lieu le 16 août 1870, au début de la guerre franco-prussienne. Elle se déroula dans les environs de Mars-la-Tour, village situé à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Metz. Il s'agit de la dernière grande bataille de cavalerie d'Europe Une rencontre fortuite des deux armées Une patrouille de cavalerie, le 1er escadron du 1er Régiment de Dragons hanovrien, sous les ordres du capitaine (Rittmeister) Oskar von Blumenthal, repère les 127 000 hommes de Bazaine en route vers...

12 aout 1870

ALLIS CHALMERS
12 aout 1870
12 aout 1870

Portrait de Napoléon III en uniforme de général de division dans son grand cabinet des Tuileries (huile sur toile d'Hippolyte Flandrin, 1861). La retraite de l’armée du Rhin Après avoir essuyé de multiples défaites en Alsace et en Moselle, notamment lors de la bataille de Forbach-Spicheren, l’armée du Rhin bat en retraite vers l'ouest en direction de Metz, considérée comme la plus importante place-forte d'Europe. Napoléon III, malade et discuté, rejoint Châlons-sur-Marne et abandonne le commandement au maréchal Bazaine le 12 août 1870. Il lui ordonne au préalable de s'occuper du repli de l'armée...